• Erwan Hernot

4 raisons pour faire de la politique en interne


Pouvoir, influence, management

Que signifie, pour un manager, faire de la politique en interne ? Il s'agit ici d'admettre d'abord qu'il existe une concurrence d'individus ou de départements dans l'accès et l'obtention de ressources permettant aux managers de mettre en œuvre les actions nécessaires à l'atteinte de leurs objectifs.


1. Si l'on va, comme le proclame certains experts vers des organisations moins hiérarchiques, faire de la politique est - encore plus - une nécessité : le collectif fonctionne toujours comme un réseau dense d’influences multiples. Moins d'ordres, c'est plus de conviction !


2. Si le manager ne fait pas de politique, que fera-t-il ? Nous sommes à l'heure de l'intelligence artificielle. Il faut se poser la question de la valeur ajoutée du manager. Elle se situe clairement dans la résolution de problèmes complexes qui passe elle-même par la collaboration. Pour y parvenir, le manager va mettre en œuvre des compétences techniques et relationnelles. Le sens politique en fait partie : utiliser à bon escient règles et usages formels et informels régissant l’entreprise, messages passés au bon moment, de la bonne façon et aux bonnes personnes pour avoir de l’impact.


3. Contrairement à ce que beaucoup pensent, faire de la politique en interne, ce n'est pas sale ! Si la compétition pour les ressources est bien argumentée et proprement débattue, elle permet d'augmenter la prise de conscience des priorités des autres. Elle augmente d'une certaine façon l'intelligence collective. Ceci suppose évidemment une connaissance commune des objectifs d'entreprise partagés par tous. Ceci suppose encore une capacité des individus à une certaine flexibilité dans la négociation. Ce ne sont pas des combats destinés à vaincre à tout prix, ce sont des arguments visant à convaincre pour le mieux de l’entreprise.


4. Si les protagonistes de cette argumentation sont avant tout soucieux du bien commun, on peut même estimer que faire de la politique en interne permet une allocation optimale des ressources. Qui peut mieux que l'acteur nécessitant la ressource, défendre son besoin ? Certainement pas une allocation arbitrée d'en haut ou pire encore, reproduisant les proportions ou les niveaux d’engagement des années précédentes.

Plusieurs déclinaisons possibles à ce papier :


Webinaire, 1 heure : « Où est le pouvoir dans l'organisation ? » Très utile pour les chefs de projet, les managers avec des missions transverses.

Formation distancielle, 1 journée : « Du pouvoir à l'influence : manager à l'heure de la COVID-19.» Indispensable pour les managers d'équipe hybride.

  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Twitter Icon