• Erwan Hernot

Former à la fonction ET au rôle


Très (trop ?) souvent, les programmes de formation des managers enchainent des techniques : fixer des objectifs, recadrer un collaborateur, etc. C’est à dire qu’ils forment à la fonction et pas au rôle…Or, être manager, c’est à la fois une fonction ET un rôle. Un manager expérimenté le sait même s’il ne le distingue pas formellement. Le pouvoir rend seul. Vous êtes nommé manager et déjà, votre équipe vous regarde avec un œil différent parce que vous allez exercer un pouvoir (aussi petit soit-il …)

  • La fonction, c’est : mettre en œuvre les objectifs collectifs, veiller aux objectifs individuels, veiller au respect des règles, contrôler les moyens et/ou les résultats…

  • Le rôle, c’est représenter la direction qui vous a délégué un pouvoir et exercer ce pouvoir qu’on possède : ordonner des actions, diriger vers l’objectif, parler au nom de l’équipe, parler à l’équipe.

D’où l’importance dans les parcours de formation managériaux, des séquences pédagogiques qui abordent ces thèmes de la symbolique du pouvoir : la prise de parole en public est ainsi un apprentissage quasi obligatoire. La prise de distance vis à vis de l’équipe évite bien des impairs… On peut aller jusqu’à l’aspect vestimentaire qui signifie aussi beaucoup.

Les codes évoluent : peu de salariés remettent aujourd’hui en cause un tutoiement dans les services, peu de gens questionnent une cordialité (parfois, il est vrai, factice) de mise dans les couloirs. Mais les modes d’exercice du pouvoir, sur le fond, ne changent pas. Ils nécessitent donc pour le nouveau manager, doigté et compréhension de sa nouvelle position.

Les techniques managériales ne sont pas neutres...

  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Twitter Icon