• Erwan Hernot

Comment rester crédible

« Il est pas crédible ! » Quatre mots qualifiant leur manager, prononcés lors d’un déjeuner à la cantine entre collaborateurs … et fermez le ban. Vous avez 99% chances que le reste de la conversation soit négatif vis à vis du malheureux responsable de l’équipe et que pratiquement personne ne le défende. La seule défense – pathétique – peut être : « Oui, mais il est sympa ».

La crédibilité est la première qualité d’un manager opérationnel ou son premier objectif quand il prend en charge une équipe. Lorsque vous croyez en quelqu’un, vous le suivez plus aisément. La crédibilité permet la confiance qui permet la coopération. Or, la coopération est un ciment indispensable quand un manager se trouve en responsabilité d'équipes hybrides.


Et quelle est la conséquence dans le quotidien d’un bureau (qui n’a pas l’enjeu auquel fait face une cordée d’alpinistes) où 80% du travail est “processisé“, c’est à dire sous contrôle, me direz vous ? Bref où on peut parfaitement travailler sans croire en son patron direct… La crédibilité renforce la bonne perception du manager par son équipe. Cette perception favorise, en retour, une meilleure qualité du travail : un collaborateur y met plus d’intelligence, de réactivité, d’anticipation, d’énergie aussi.


ClavaConsulting_Conseil_Formation_Management
Crédibilité du manager

Être crédible n’est pas facile et le rester est difficile ;)

Vous managez une équipe dans le même métier que le vôtre. Conserver cette compétence technique vous évite de passer pour « un touriste » auprès de gens qui vous jugeront d’abord sur ce critère… avant la compétence managériale !

Vous managez des gens dont vous ne connaissez pas le métier ? Acquérez en les bases pour les comprendre. Vous intéresser au métier qui vous est inconnu renforce (un peu) votre crédibilité technique et (beaucoup) votre crédibilité managériale.

Managez simple :




Soyez tactique dans vos communications. Si exister au sein de l’équipe, c’est beaucoup parler, vous valoriser en racontant vos aventures à la « DG » : impossible à réaliser ! Vous risquez de vous engager tout seul sur des sujets que vous ne maîtrisez pas. Et vous ne serez pas crédible : les collaborateurs écoutent parfois les mots. Ils attendent toujours les faits…

Inversez la mécanique et écoutez beaucoup / parlez peu hors des sujets opérationnels du quotidien. Vous vous exposez moins. Vous avez le temps de peser ce que vous dites. Vous promettez ainsi peu. Et vous tenez ce que vous dites. L'exemplarité est alors plus facile à tenir.

Donnez des repères aux collaborateurs : 3 ou 4 principes de base qui guident vos réflexions et vos décisions. Connus de tous, ils font de vous un manager prévisible. Enorme qualité car l'équipe sait où elle va : pas d'arbitraire qui génère de l'injustice, du ressentiment et au final une qualité de travail dégradée.

Vous y êtes ? Plus à l'aise avec votre équipe qui, vous le sentez, vous respecte même si vos fixettes les font marrer derrière votre dos. Pas grave, au contraire. L'ennemi de votre crédibilité reste vous même. Prenez vos aises avec les principes précédents et c'est le début de la perte de cette crédibilité chèrement acquise.


6 vues0 commentaire